Faut-il accepter le CSP ? - Pomme verte

Posted by | juillet 16, 2015 | Préparation à la création | No Comments

Avant de commencer les choses sérieuses, je voudrais faire un crochet par le CSP. Ceux qui ont déjà vécu le licenciement économique doivent savoir de quoi il s’agit. C’est le Contrat de Sécurisation Professionnelle.

Alors pour l’histoire, déjà, le jour où t’apprends que tu vas perdre ton boulot, c’est un peu la douche froide (et encore ça va, je me plaints pas, ma boite c’était comme une famille, j’ai pas eu l’entretien froid avec le DRH qui sait limite pas comment tu t’appelles)… mais, quand tu reçois le courrier de ton employeur qui atteste que tu es bien licencié pour motif économique, ça fait quand même un peu bizarre. Et puis, encore un peu plus tard, tu reçois un autre courrier comme quoi tu as passé le délai et que tu attestes être informé que tu vas perdre ton boulot. Et dans ce courrier, il y a une case à cocher : avec ou sans CSP.

CSP ?… tu vas voir sur Internet, en gros ça dit qu’il faut appeler Pole Emploi pour en savoir plus.

Allo le 3949 ? “Non Madame, nous ne vous donnerons pas de rendez-vous, vous recevrez une convocation une fois que vous serez inscrite”… voilà, voilà.

Bon et beh j’ai coché OUI, je prends le CSP sans trop savoir à quoi m’attendre.

Quelle bonne idée ! en gros, c’est :

  • maintien du salaire pendant un an (en ARE normale, on perd quand même pas mal)
  • formations (en user et abuser, ça fait toujours du bien, jamais de mal)
  • un suivi par un prestataire extérieur à Pole Emploi (j’ai rien contre eux hein)

Mais attention, tous les licenciés économique n’ont pas droit au CSP, il faut minimum 1 an d’ancienneté dans l’entreprise, être apte à travailler… et idem, les entreprises concernées doivent répondre à certains critères. Pour en savoir plus

Et si, comme moi, tu avais une autre activité en parallèle de l’emploi dont tu es licencié économique, tu as droit à ce qu’ils appellent “l’activité conservée”. En gros : allocation à 100 %+chiffre d’affaire ou salaire maintenu. Et ça, il faut admettre que c’est très confortable…Même si j’avoue que ce fût compliqué de me faire confirmer cette information qui me semblait ahurissante. Du coup, chaque mois, en allant à mon agence Pole Emploi déposer mes documents, je demandais confirmation : et un mois sur deux je repartais sans savoir car le ou la conseillère disait “ah non non non, on vous prélèvera une partie de vos allocations”. J’ai finalement fait pression pour avoir un rdv avec un vrai conseiller qui m’a confirmé que “oui, CSP et activité conservée sont compatibles à 100 %”. Mais attention, en CSP uniquement. Passé en ARE, chômage normal donc, c’est fini le 100 % ! ils font un savant calcul pour prélever de l’allocation chômage un pourcentage du salaire/CA perçu…

Ah et un dernier détail, il est TRES important de venir déposer chaque mois au moment de l’actualisation (en ligne c’est plus rapide, je ferai un post à ce sujet) :

  • une déclaration sur l’honneur qui atteste que vous avez bien perçu au titre de l’activité conservée la somme déclarée lors de l’actualisation (modèle disponible dans votre agence)
  • les justificatifs : bulletins de salaire, factures pour AE. Et pour les AE, envoyer par voie postale en Bretagne je crois le justificatif de déclaration (mensuelle ou trimestrielle) sur le portail de l’auto-entrepreneur.

Attention toutefois, les choses changent souvent à Pole Emploi, vous renseigner sur les règles en vigueur.

Et comme vivre un licenciement économique peut être assez difficile à vivre, si comme moi tu aimes savoir si on te raconte pas l’histoire à l’envers, achète ce livre :

bien fait, clair, précis et facile…