Le prévisionnel - Pomme verte

 

C’est LE document indispensable à la création d’une entreprise.

Alors au départ, j’ai trouvé ça déroutant… Comment prévoir le chiffre d’affaire dans 3 ans ? On ne sait souvent pas quel chiffre on fera le mois suivant… Mme Soleil bonjour !

Si je dois retenir un bon conseil parmi la centaine d’autres conseils que j’ai reçus c’est de ne pas faire le prévisionnel à l’envers, comme on aurait facilement tendance à faire. Je m’explique : souvent, le plus simple est de lister les charges ; facile : loyer, salaire, charges diverses… on additionne tout ça et hop on dit : voilà, il me faut minimum ce chiffre donc voilà mon chiffre d’affaire de l’année !

Erreur ! enfin, on peut, mais c’est risqué. Parce que tout l’intérêt du prévisionnel, c’est justement de commencer par anticiper les recettes et donc de voir s’il y en a assez pour couvrir les dépenses… Techniquement, ce n’est pas très compliqué. Bon, honnêtement, le mien c’est Gestelia qui l’a fait mais j’en avais déjà fait un avant. Ca me semble important de comprendre comment ça marche…

Et puis, de toute façon, c’est le document incontournable. Tout le monde le veut : la banque, la BRDE..

Mon petit truc à moi ça a été de gonfler les charges (difficile de savoir à l’avance comment ça coûte trop cher un compte bancaire pro), et de voir à la baisse (légèrement) les recettes. Vision pessimiste mais je préfère devoir prévoir trop et en avoir plus à fin que l’inverse…