Pomme Verte déménage ! - Pomme verte

Posted by | mars 01, 2017 | Pomme Verte | No Comments

Oui, j’avais promis un billet sur l’agrandissement de la famille la même année que la création de ma boîte… oui mais voilà, y’a du changement !

Le sous-sol
Voilà déjà quelques mois que je rumine seule dans mon bureau au sous-sol de ma maison (très sympa au demeurant mon bureau au sous-sol, ça c’est la note pour mon compagnon qui a retapé la pièce rien que pour moi). Alors, j’ai réfléchi, pesé le pour et le contre et j’ai pris une décision : je vais tenter ma chance pour avoir un bureau à la pépinière du Futuroscope, le Centre d’Entreprises et d’Innovation 86. Alors bon, on n’y rentre pas comme ça au CEI, il y a des critères et il faut passer devant un jury pour les convaincre qu’on a notre place au sein de cette belle famille d’entrepreneurs innovants.

Le jury
Après un rendez-vous avec Géraldine Musset du CEI qui m’explique les avantages (nombreux) à intégrer la pépinière, je m’inscris donc pour la prochaine date de commission. Je prépare mon dossier, ma présentation, tout ça tout ça. Le jour J arrive et je me retrouve face à un jury composé de 5 personnes (normalement 7 mais il y a eu des contraintes d’agenda). Alors, c’est un peu comme le jury de la BRDE (feu), c’est bienveillant. Ma présentation faite (20 minutes, je me suis entraînée un paquet de fois avant de tenir aussi longtemps…), le jury m’interroge sur quelques thèmes (l’innovation notamment…) et c’est fini ! Réponse demain….

Le verdict
Le lendemain, j’attends impatiemment que le téléphone sonne même si je suis en pleine presta à Paris pour la couverture des 5èmes Journées de la Recherche Apicole (tu l’as pas vu ? tiens : lien vers la vidéo). En milieu de journée, le verdict tombe : c’est bon ! Je suis acceptée à la pépinière. Il ne me reste plus qu’à aller choisir mon nouveau bureau. Me voilà surexcitée. C’est tout bête, ça ne change pas grand chose mais ça change tout. Maintenant, je vais au bureau et non pas je vais dans mon bureau. Alors, j’ai conscience que ça va me demander de me réorganiser car je n’aurai plus tout sous la main à la maison pour les coups de flippe de minuit mais justement : je n’aurai plus tout sous la main. Ce qui veut dire que le soir quand je ferme la porte, je débauche pour de vrai et je rentre chez moi retrouver ma famille.

La pépinière
J’ai donc choisi le bureau numéro 35, il est trop beau (tu veux le voir ? appelle moi je t’offre un café et te fais visiter les lieux) mais surtout je sens que je vais être bien ici. Déjà, il y a d’autres humains à côté, je vais pouvoir parler avec des gens (et pas qu’au téléphone), ce qui va me demander un temps d’adaptation quand même, il va falloir que je me re-sociabilise. Ensuite, il y a l’accompagnement proposé par l’équipe du CEI, ils te suivent et te conseillent. Il y a tout un tas de services associés : salles de réunion (pour mes validations c’est top), une cafet’ (comme dans Premiers baisers…), un service postal et secrétariat. Et puis, c’est la classe : je bosse au Futuroscope quoi. Mes clients parisiens connaissent toujours mieux que Beaumont…

Donc, pour un café, un rendez-vous, un sandwich, des chocolats, maintenant c’est au 2 avenue Galilée à Chasseneuil !